Date: 20.06.2019  Heure: 04:57 GMT

Mauritanie : Le président Aziz, hué à Rosso

En visite dans le sud du pays coïncidant avec la campagne électorale pour la présidentielle du 22 juin 2019, le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Adel Aziz, a été hué à Rosso.

Mauritanie : Le pouvoir aurait échoué à saboter des meetings de l’opposition

Dans un enregistrement audio fuité, une voix attribuée à une proche collaboratrice du président Mohamed Ould Abdel Aziz, reconnaît l’échec des tentatives du camp du pouvoir de « contrer » les meetings de l’opposition en vue de la présidentielle du 22 juin 2019.

Mauritanie : Le président Aziz promet de poursuivre ses chantiers

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui termine dans quelques jours son second deuxième et dernier mandat à la tête du pays, a promis de poursuivre les chantiers engagés par son régime.


Mauritanie - SNIM : Le candidat Kane H. Baba veut mettre fin au tâcheronnat

Kane H. Baba, candidat à la présidentielle mauritanienne du 22 juin 2019, a promis de mettre fin au tâcheronnat au niveau de la Société Nationale Industrielle et Minière de Mauritanie.

Mauritanie - Pêche : L’UE, très soucieuse par la durabilité des ressources et la transparence

Dans le domaine de la pêche, l’UE est "très soucieuse par la durabilité des ressources et la transparence des captures".

Un climat glacial s'installe entre Bamako et Nouakchott

L’absence du président mauritanien à la cérémonie d’investiture du nouveau président malien reflète la dégradation des relations diplomatiques entre Bamako et Nouakchott, confient des sources concordantes à l'Alakhbar.

L'Agence de presse officielle interrompe ses publications après la démission du gouvernement

L'Agence Mauritanienne d'Information (AMI) a interrompu ses publications depuis la démission du gouvernement du premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf.

Présidentielles 2019 : les réformes qui s’imposent

Notre pays se trouve aujourd’hui à quelques jours des élections présidentielles, prévues le 22 juin prochain. C’est l’occasion pour que tous les acteurs politiques, à la majorité comme à l’opposition, acceptent le fait qu’on soit à bord de la même embarcation, si elle chavire, à Allah ne plaise !, c’est tout le monde qui en paierait les pots cassés. Si, par contre, elle arrive à bon port, c’est tout le monde qui en tirerait profit.

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires