Date: 25.09.2017  Heure: 13:13 GMT


Ajouté le : 10.07.2017 10:27

Mauritanie : le sénateur O. Ghadda, en grève de la faim

ALAKHBAR (Nouakchott) - Le sénateur mauritanien Mohamed Ould Ghadda en détention depuis vendredi, a entamé, dimanche, une grève de la faim pour protester contre son interdiction de recevoir la visite de sa famille.

 

Le sénateur a informé le médecin et l’administration de la prison qu’il va observer une grève jusqu’à qu’il soit permis de recevoir de la visite de ses proches et parents.

 

Ould Ghadda a été arrêté vendredi à son domicile à Nouakchott avant d’être transféré à la prison de Rosso (sud). Un de ses frères a été interdit de lui rendre visite.

 

Mohamed Ould Ghadda préside la commission du Sénat qui enquête sur des dossiers de "corruption" dont certains relatifs un nouvel Aéroport International de Nouakchott et à la SOMELEC, la société nationale d’électricité. Le sénateur demande également une enquête sur l’origine des fonds de la Fondation RAHMA laquelle est créée par Ahmed Ould Abdel Aaziz, le fils défunt du chef de l’Etat mauritanien.

 

Le 12 mai dernier, le sénateur, à bord de sa voiture, avez percuté à mort trois personnes sur la route de Rosso après avoir perdu le contrôle du véhivule alors qu’il tenait d’éviter un chameau sur la chaussée.

 

Après l’accident, le sénateur avait été arrêté puis libéré sur demande du Sénat.

 

Cette deuxième arrestation du sénateur a été décidée au Palais présidentiel lors d’une réunion présidée jeudi par le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, selon une source d’Alakhbar.

 

La même source précise que le ministre de la Justice, le président de la Cour suprême et un ex-conseiller du Président de la République aux affaires juridiques ont assisté à la réunion au Palais.

 




Banner

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

L’écrivain Mohamed Yahya Ould Ciré: « Les Harratines sont victimes d’un double racisme»

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2017

Partenaires