Date: 21.07.2017  Heure: 08:34 GMT


Ajouté le : 15.07.2017 13:15

Total Mauritanie : 95 % du personnel, en grève (Délégué)

ALAKHBAR (Nouakchott) – 95 pour centre des travailleurs de Total Mauritanie participent à la grève ouverte entamée depuis mercredi, a confié à Alakhbar, Alassane Kane, le délégué du personnel et responsable des achats au sein de la société.

 

Les grévistes dénoncent la "violation" d’un protocole d’accord signé depuis 2016 avec l'administration (Inertview).

                                                                                                  

ALAKHBAR : Pourquoi vous avez décidé d’aller en grève ?

 

Alassane Kane: La grève a été déclenchée après un préavis de deux semaines. Depuis deux semaines nous négocions avec notre direction sans trouver un terrain d’entente, ce malgré nos nombreuses concessions pour éviter la grève.

  

ALAKHBAR : Quelles sont vos revendications ?

 

Alassane Kane: Depuis 2016, nous avons signé un Protocol d’accord avec la Direction. Mais celle-là ne veut plus respecter ses engagements. 

 

ALAKHBAR : Quels sont ces engagements ?

 

Alassane Kane: Nous réclamons une augmentation des salaires et le défi pro (retraite complémentaire). Nous demandons aussi à ce que l’ITS (impôt sur Traitements de Salaire) soit pris en charge par la société comme dans beaucoup d'autres sociétés de la place. Et puis, il y a les catégories de salariés qui ne correspondent à rien.

 

ALAKHBAR : Total Mauritanie dit être "attentive aux doléances de ses employés et qu'elle reste disponible pour poursuivre les négociations en cour avec les représentants du personnel.

 

Alassane Kane: Total Mauritanie accepte de faire une augmentations de salaire, mais elle précise ni les employés bénéficiaires ni le pourcentage de l'augmentation. 

 

ALAKHBAR : Que comptez-vous faire face à l'impasse?

 

Alassane Kane: La grève est illimitée. Elle a mobilisé une cinquantaine de personnes, c'est à dire 95% du personnel de Total Mauritanie. Et nous camperons sur notre position jusqu'à que la société accepte de mener des discussions sérieuses avec nous. 

 

 




Banner

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

L’écrivain Mohamed Yahya Ould Ciré: « Les Harratines sont victimes d’un double racisme»

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2017

Partenaires