Date: 11.11.2019  Heure: 20:44 GMT


Ajouté le : 02.10.2017 10:33

Mauritanie : Bedr, le fils du président au cœur d’un scandale (Rapport Sherpa)

ALAKHBAR (Nouakchott) - Bedr Ould Abdel Aziz, fils de l’actuel président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, aurait facilité au groupe finlandais Wärtsiläl’octroi du projet de construction à Nouakchott d'une centrale électrique, moyennant le versement d’une commission de 10 millions d’euro, a révélé un rapport de Sherpa intitulé : « LA CORRUPTION EN MAURITANIE, UN GIGANTESQUE SYSTEME D’EVAPORATION » 

 

 

Lire: Mauritanie : le président Aziz, "1er bénéficiaire" de l’argent distribués par Bouamatou

 

En octobre 2012, la Société Mauritanienne d’Électricité (SOMELEC) a lancé un appel d'offres international pour la construction à Nouakchott d'une centrale électrique à la suite de l’obtention par la Mauritanie d’un financement du FADES et de la Banque islamique de Développement, rappelle le document.

 

Le marché a été attribué à la filiale française du groupe finlandais Wärtsilä alors même que son offre financière était la plus élevée de toutes celles présentées par les entreprises sélectionnées à l’issue de l’évaluation technique (153.8M€ contre 139M€ pour le chinois China National Machinery et 125.8M€ pour l’espagnol TSK) - évaluation qui avait par ailleurs suscité de nombreuses interrogations du fait de l’éviction de plusieurs entreprises qualifiées sans motivation, notamment celle de l’entreprise espagnole OHL.

 

Lire: Mauritanie : O. Bouamatou aurait distribué 200 millions UM de pots-de-vin

 

Le rapporte note que suivant les informations parues dans la presse locale, ce n’est autre que Bedr Ould Abdel Aziz, fils de l’actuel président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui aurait, moyennant le versement d’une commission de 10 millions d’euro, facilité la victoire du groupe finlandais Wärtsilä.

 

Le directeur général de la SOMELEC à l’époque des faits était Mohamed Salem Ould Béchir, ancien Ministre de l’énergie et de l’hydraulique et actuel Administrateur Directeur Général de la Société nationale industrielle et minière (SNIM). L’entreprise Wärtsilä fait face à d’autres accusations de corruption dans le monde.30 

 

 




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires