Date: 23.05.2018  Heure: 20:31 GMT


Ajouté le : 09.11.2017 14:03

Mauritanie: libération du blogguer Ould Mkheitir

ALAKHBAR (Nouakchott) - La Cour d’appel de Nouadhibou (Nord Mauritanie) a condamné ce jeudi le blogueur mauritanien Mohamed Ould Mkheitir à deux (2) ans d’emprisonnement et à une amande de 60 mille ouguiyas pour blasphème.

 

Cette condamnation signifie la libration du blogueur qui séjourne en prison depuis plus de deux ans (Janvier 2014 / novembre 2017).

 

Jointe par Alakhbar, Maître Fatimata Mbaye l'avocate de Ould Mkheitir a confirmé la libération de son client.

 

Mohamed Ould Mkheitir peut réclamer son indemnisation pour avoir passé en prison au-delà de la période légale. 

 

Mercredi, le Parquet avait requis la peine de mort pour le bloggueur. La défense avait demandé la libération de leur client et son indemnisation.

 

Cette nouvelle condamnation du bloggeur intervient après que la Cour suprême de Nouakchott a demandé qu’il soit rejugé par une nouvelle Cour d'appel.

En avril 2016, la Cour d’appel de Nouadhibou (Nord) avait confirmé la peine de mort pour Mohamed Cheikh Oud M'Keitir laquelle avait été prononcée par la Cour criminelle. Les avocats du blogueur avaient réagi estimant que la cour d'appel a ignoré le repentir de leur client, ce qui devait lui épargner la peine capitale.

Mohamed Oud M'Keitir a publié un article d'opinion dans lequel il estime que sa communauté - « les Moualamine (les forgerons) » - est marginalisée.

 

Le blogueur a aussi comparé la situation de sa communauté à celle des esclaves et des Juifs à l’époque du prophète Mohammed. Plusieurs manifestations avaient éclaté à travers la Mauritanie réclamant son exécution. 

 




chinguitel

Composition du nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2018

Partenaires