Date: 23.11.2017  Heure: 16:44 GMT


Ajouté le : 13.11.2017 12:51

Mauritanie : disparition du blogueur Ould Mkheitir

ALAKHBAR (Nouakchott) –  Le blogueur mauritanien, qui avait été condamné à mort pour apostasie avant d’être libéré jeudi, a disparu. Son avocate Maître Fatmata Mbaye, n’a plus de nouvelles de son client depuis la reprise de son procès en appel à Nouadhbout au nord du pays.

 

Interrogée par Alakhbar, Maître Mbaye a dit qu’elle n’est pas en mesure de répondre aux questions:  "Où se trouve actuellement le Blogueur ? Est-il resté en prison ?".

 

« Je ne sais pas si mon client a été réellement libéré ou maintenu en détention», a déclaré l’avocate qui n'a plus revu Ould Mkheïtir depuis le verdict.

 

Une source d’Alakhbar avait rapporté vendredi le transfert de Mohamed Ould Mkheitir à l’état major de la Gendarmerie mauritanienne dans la capitale Nouakchott. LireMauritanie : le blogueur Ould Mkheitir, transféré à Nouakchott

 

Jeudi, le blogueur a été condamné à 2 ans d’emprisonnement par une cour d’appel de Nouadhibou (Nord) alors qu’il séjournait en prison depuis près de 4 ans ( janvier 2014). LireMauritanie : le Parquet se pourvoit en cassation contre la libération de O. Mkheitir

 

Vendredi, plusieurs manifestations contre sa libération de Mohamed Ould Mkheïtir ont éclaté à travers la Mauritanie. Al-Qaïda au Maghreb Islamique a menacé de tuer le blogueur.

 

Interrogé par France 24 Mkheitir, le père du blogueur, a accusé les manifestants contre son fils d’être à la solde "d’extrémistes radicaux et de l’opposition mauritanienne" laquelle chercherait à "mettre en mal" le régime mauritanien. LireMauritanie : les Noirs ne manifestent pas contre O. Mkheïtir (Père du blogueur) 

 

Mohamed Oud M'Keitir a été arrêté en janvier 2014 après sa publication d'un article d'opinion dans lequel il estimait que sa communauté - « les Moualamine (les forgerons) » - est marginalisée. Le blogueur avait comparé la situation de sa communauté à celle des esclaves et des Juifs à l’époque du prophète Mohammed. Plusieurs manifestations avaient éclaté à travers le pays réclamant son exécution.

 

En avril 2016, une Cour d’appel de Nouadhibou (Nord) avait confirmé la peine de mort pour Mohamed Cheikh Oud M'Keitir laquelle avait été prononcée par la Cour criminelle. Les avocats du blogueur avaient réagi estimant que la cour a ignoré le repentir de leur client, ce qui devait lui épargner la peine capitale.

 




chinguitel

Composition du nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Alakhbar fait "une officine des Services de renseignement", selon Biram Dah Abeid

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2017

Partenaires