Date: 19.01.2019  Heure: 08:26 GMT


Ajouté le : 28.11.2017 10:27

Mauritanie : Le 28 novembre est "un jour de tristesse" (Maimouna Sy)

ALAKHBAR (Nouakchott) – Le 28 novembre est « un jour de deuil, de pleur et de tristesse », selon Madame Ba Maimouna Alpha Sy, la secrétaire générale du collectif des veuves des évènements de 1989-91

 

« Après les arrestations et l’épuration ethnique des Noirs mauritaniens, 28 soldats noirs ont été pendus la veille du 28 novembre 1990 pour célébrer l’indépendance. Chaque année, nous commémorons ce jour pas dans la joie mais dans le deuil et avec tristesse », a confié Madame Ba à Alakhbar.

 

Maimouna Alpha Sy est la veuve de Ba Baïdy Alassane, qui fut un lieutenant contrôleur des Douanes qui, selon sa femme, a été "assassiné en 1990 à la brigade de la gendarmerie de Nouadhibou". « Nous avons fait trois mois et dix jours à la recherche de mon mari sans pouvoir le retrouver, a-t-elle expliqué. La Douane nous a dit qu’il est mort d’un arrêt cardiaque, ce qui n’est pas vrai. Il y a des témoins qui ont été arrêtés, ligotés et torturés avec lui. Il a été tué devant ces gens-là ».

 




chinguitel

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires