Date: 19.07.2019  Heure: 07:45 GMT


Ajouté le : 20.06.2019 00:36

Mauritanie : Le pouvoir aurait échoué à saboter des meetings de l’opposition

ALAKHBAR (Nouakchott) - Dans un enregistrement audio fuité, une voix attribuée à l’ancienne ministre mauritanienne de la Fonction publique, Coumba Ba, une proche collaboratrice du président Mohamed Ould Abdel Aziz, reconnaît l’échec des tentatives du camp du pouvoir de « contrer » les meetings de l’opposition dans ce contexte de campagne en vue de la présidentielle du 22 juin 2019.

 

On entend la voix s’adresser à un certain Sangott qui serait un responsable du parti au pouvoir Union Pour la République (UPR) en lui disant que le meeting de l’ancien premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar (opposition) a été « contré ». Mais, « j’ai envoyé des moyens pour qu’on contre le meeting de Biram à Kaédi dans le sud du pays. Mais les acteurs politiques à Kaédi-ville n’ont pas pu. S’ils ont essayé, ils n’ont pas pu. C’est la réalité des choses ». Biram Dah Abeid, militant anti-esclavagiste est parmi les candidats de l’opposition.

 

Par la même occasion, la voix tente d’expliquer pourquoi que les derniers meetings des candidats de l’opposition drainent les foules : « Nous avons toutes les preuves qu’a Kaédi, Biram a été soutenu par tous les autres partis d’opposition ».  Elle s’interroge aussi : « Pourquoi depuis le début de la campagne ils ne l’ont pas fait ?  Pourquoi c’est depuis 3 jours seulement qu’ils (les candidats de l’opposition) commencent à se soutenir dans leur meeting ?» 

 

La voix pointe aussi du doigt les partis de la mouvance présidentielle en les citant nommément (UPR, UDP et KARAMA) et qui n’auraient pas joué leur rôle. « Il n’y a pas que les populations et les acteurs; il y a (aussi) les partis qui sont présents au Gorgol partout. Ils doivent jouer des rôles », indique-t-elle.

 

Et la voix attribuée à Coumba Ba d’accuser implicitement ces partis de la mouvance présidentielle de détournement des fonds qui ont été alloués pour « contrer » les meetings de l’opposition : « Les moyens ont été envoyés. Mais les acteurs directs sur le terrain disent qu’ils n’ont pas de moyens », s’étonne-t-elle.




chinguitel

Banner

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires