Banner

Date: 17.08.2022  Heure: 08:04 GMT


Ajouté le : 18.03.2022 19:06

Lettre Ouverte au Président de la République, Islamique de Mauritanie

Son Excellence Mohamed Cheikh Ould Ghazwani

Nous, membres de la communauté Hamalliste de Kaédi regroupé au sein du mouvement d’émancipation «Tallaye » venons par la présente note attirer  votre auguste attention  sur la situation de discrimination basée sur l’ascendance dont nous sommes victimes  depuis un certain temps au sein de cette Jamaa . Cette situation a commencé avec la disparition de nos illustres guides Mpaly Kaba et Yakhouba Sylla. Depuis lors, nous assistons à la résurgence des forces rétrogrades qui tentent de réinstaller dans notre  Jamaa  un ordre féodal que nos illustres guides avaient banni en théorie et en pratique.

 

Pour votre information, un conflit ouvert oppose les disciples au sein de la communauté Hamalliste de Kaédi depuis Octobre 2020 .  Nous saisissons cette occasion pour saluer les efforts qui ont été entrepris par l’administration judiciaires au niveau du Tribunal de Kaédi pour trouver une solution consensuelle et apaisée sur la base d’un accord qui été convenu et signé par les deux parties en Avril 2021. 

 

Cet accord s’inspire des principes fondamentaux d’égalité et de justice   de notre sainte religion qui dans ce cas bien précis sont loin d’être en contradiction avec les lois et toutes les déclarations de droits de L’homme dont notre pays est signataire.

 

Plusieurs mois après la signature de cet accord, le malentendu persiste car l’une des parties s’arrogent de manière systématique le rôle de l’Imamat dans  les Zawiyas de Kaedi et de Nouakchott et refuse tout dialogue pour une mise en œuvre consensuelle et inclusive de l’accord.  Après 5 mois de prière commune et d’attente, en vain et devant le refus catégorique du chef et pire ,  la remise en cause de l’accord par certains de ces partisans, les membres du groupe Tallaye ont alors décidé  de ne plus prier derrière  leur Imam.  

 

 En janvier 2022, le camp du chef  a saisi  les autorités du Ministère des affaires Islamique qui  à leur tour ont convoqué les deux parties  pour  exprimer  leur volonté de trouver une « solution définitive».

 

Pendant que les discussions étaient encore en cours entre une commission des Oulemas désignée par le ministère des affaires Islamiques et notre partie,  nous avons été surpris par la publication unilatérale d’une liste des Imams et leurs adjoints que nous avons  pourtant  bien rejetée  lors des négociations. La liste a été publiée à Kaédi ce 18 Mars 2022 en contournant les représentants officiels de Tallaye qui jusqu’à ce jour n’ont reçu aucune notifications de la commission ; Cette liste faite sur la base de l’ordre féodal ,  à l’exception d’une seule personne,   ne contient que les membres d’un seul camp, celui du chef.

 

Nous saisissons également  cette occasion pour attirer votre attention sur l’attitude la commission des Oulemas qui veut justifier le traitement dont nous sommes l’objet par des prétendues considérations Soufi en donnant carte blanche au chef alors que notre confrérie à l’instar de l’Islam et des enseignements du Prophète Mohamed PSL  a été fondée sur la base de l’égalité parfaite entre ses différents disciples. 

 

Par conséquent, nous, membre de la Jamaa Mpaly Kaba du groupe Tallaye , venons humblement solliciter votre haut esprit de justice et d’équité pour  bien vouloir donner des instructions  afin que les autorités compétentes traitent cette affaire conformément aux  principes fondamentaux  de notre sainte religion l’Islam,  des dispositions de notre constitution ainsi que  des sages orientations  que vous avez eu à donner dans votre discours  refondateur de Ouadane en Janvier 2022 . Ainsi nous ferons tous ensemble l’économie d’une escalade inutile et  la Jamaa retrouvera son unité d’antan dans l’intérêt supérieur de notre grande nation.

Pour Le Groupe Tallaye

Baliou Coulibaly

Tel : 46455504

 




chinguitelVF

BannerBanner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2022

Partenaires