Banner

Date: 04.12.2022  Heure: 14:44 GMT


Ajouté le : 14.09.2022 12:20

Leçons de l’Indépendance.

22 Septembre 1960, date historique.

Que retenir de cette date historique ? D'abord que  l’indépendance du Mali est intimement liée au nom de Modibo Keita. Ensuite il faut savoir que cette date n’est pas celle de l’indépendance de notre pays. La véritable date de notre indépendance est celle de la proclamation de l’indépendance  de la  Fédération du Mali. 

 

Après la rupture de la Fédération du Mali, le Soudan a proclamé son indépendance le 22 Septembre 1960 dans la colère et la frustration. 

 

Mais cette date marque aussi la fin de l’illusion des fédéralistes en Afrique francophone. 

Lorsque la France a annoncé sa décision de libérer ses anciennes colonies, certains dirigeants africains, comme Houphouet Boigny  , ont préconisé  d'aller séparément à l’indépendance ,d'autres en groupe, sous la forme  de Fédération comme Modibo Keita,  . Après beaucoup de  tribulations, seuls le Soudan  et le Sénégal, ont décidé de s'unir dans la Fédération du Mali. Cette entité politique n’a connu qu’une existence éphémère.

 

Aujourd’hui les historiens divergent sur les causes de cette rupture brutale. Certains l’attribuent à l’inexpérience des leaders politiques, d’autres y voient  la main de l’ancienne puissance coloniale. Beaucoup incriminent les Maliens à  cause de leur prétention démesurée à dominer les Instances de la Fédération, gonflés par la résonance de l’épopée mandingue.

 

En tout état de cause, la véritable leçon à en tirer demeure l’échec des fédéralistes, du Pdt Modibo Keita. 

 

Aujourd’hui beaucoup de gens qui se rappellent des hauts faits d’armes des pères de l’indépendance, de l’Unité Africaine, oublient que le Pdt Modibo avait échoué, là où un autre avait  réussi brillamment, le Tanzanien Julius Nyerere, en unifiant Zanzibar et Tanganyika. 

 

L'autre échec du Pdt Modibo Keita, réside dans la rébellion de 1962 , provoquée par l’Administration coloniale en collision avec la Section RDA de Gao, alors que durant des millénaires, les Touaregs ont toujours fait partie harmonieusement des Empires en Afrique Occidentale. 

 

Par ailleurs, l’ autre  faute politique du Pdt Modibo Keita, celle qui est passée inaperçue pour beaucoup d’observateurs, est sans conteste, le coup d’état de 67.

 

 En cette année là, le Pdt Modibo Keita avait dissout les instances du parti RDA, première Institution ,  conformément à la 1ère Constitution du Mali et l’année  suivante, l’Assemblée  Nationale. Il avait substitué aux Organes du parti d'autres organes non prévus par les Statuts et règlements intérieurs de l'Union Soudanaise RDA. II a ainsi mis sur la touche des élus qui gênaient.

 

A l’époque et encore aujourd’hui, beaucoup de gens ne se sont pas rendu compte des conséquences graves d’une telle décision. 

 

En effet cette décision politique a non seulement été la première rupture constitutionnelle  de l’histoire du Mali , mais elle a aussi fragilisé le pays et inspiré les auteurs du coup d’état de 68.

 

Fort heureusement le Pdt Modibo Keita n'a pas laissé que des échecs à la postérité. 

 

Et le véritable héritage du Pdt Modibo, qui n’inspire pas beaucoup les générations actuelles, réside  incontestable dans son ardeur au travail. A la fin de la journée de travail, son secrétaire trouvait toujours  tous les dossiers traités . Mais il faut rappeler que les journées de travail du Pdt Modibo Keita commencent à cinq heures du matin et finissent tard, après la descente.  

 

L'autre modèle que ce grand homme a légué aux générations de maliens, d’africains, à  la postérité, et qui n’inspire pas beaucoup aujourd’hui, c’est le grand respect  de la chose publique. 

 

Une image inoubliable du Pdt Modibo m’a marqué à vie. En 1959, lors de la visite à Tombouctou de la délégation présidentielle Sénégalaise et Malienne, le Pdt Mahamane Alassane Haidara, avait offert un déjeuner  en sa résidence. En ma qualité de membre de la commission d’organisation, j'y étais invité. 

 

Comme il y sied, tous les notables invités ont devancé les deux délégations et ont pris place au salon. J'ai pu observer tous les invités, qui arrivèrent par petits groupes, tous chamarrés dans des tenues d’apparat. Le Pdt Modibo Keita fit son apparition, habillé d’une vareuse kaki et d'un séroual satin noir, d’une paire de babouches pas fraîches. Il ôta ses chaussures avant d'entrer et j’ai pu constater que toutes ses deux chaussettes étaient trouées et les deux grandes orteils nues. Toute sa tenue sortait tout droit de sa garde-robe des années cinquante, quand il était instituteur à Kabara. Voilà une image à méditer pour les générations actuelles. 

 

L'autre exemple à méditer pour tous les responsables demeure dans la rigueur dans la gestion des biens  publics. En 1967, il a fait don à l’État de sa propriété de Moribabougou, pour inspirer ses collègues qu'il soupçonnait de fléchir. 

 

Au  coup d’état de 68, on a  pu constater que le Pdt Modibo Keita n’avait, en tout ,qu' une modique somme d’argent dans son compte.

 

La plupart des responsables politiques aujourd’hui devraient méditer ceci. Au lieu de cela, tous se réclament du Pdt Modibo Keita, mais s’écartent des grandes vertus qu'il a léguées à la postérité. 

 

Aujourd’hui tous se réclament de l’héritage du grand homme, tout en foulant au pied les grandes vertus  qu’il a léguées aux maliens. 

 

Hamma Ag Mahmoud, consultant

Ancien Ministre

 

A lire du meme auteur: Les tergiversations de l'APR

 




chinguitelVF

BannerBanner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2022

Partenaires