Banner

Date: 15.07.2020  Heure: 19:12 GMT


Ajouté le : 06.07.2011 17:00

Une chance pour les patients de recouvrer la vue

Des ophtalmologues maghrébins, sénégalais, maliens, burkinabés et nigériens se sont réunis récemment à Nouakchott pour discuter sur un protocole thérapeutique innovant et efficace permettant d’éliminer le trachome, infection oculaire très répandue en Mauritanie.

Cette rencontre de grande portée scientifique a été organisée par la Société mauritanienne d’ophtalmologie.Les participants ont émis le vœu de voir les résultats de la rencontre constituer un jalon significatif sur la voie de la lutte contre la cécité en Mauritanie.

La chaleur excessive, les vents de sable, l’absence d’hygiène oculaire, la pauvreté et la promiscuité sont autant de facteurs cités, entre autres, comme responsables de la cécité en Mauritanie.

Nouakchott reçoit de temps en temps la visite des missions médicales caritatives qui traitement les patients gratuitement et distribuent parfois des verres solaires ou correcteurs.

Les conditions climatiques et socioéconomiques entravent la prise en charge des maladies oculaires, note, le Pr Sidi Ely Ould Ahmedou, président de la Société mauritanienne d'ophtalmologie. La cataracte et le trachome sont seules responsables de plus de 60% des cas de cécité dans ce pays sahélo saharien, selon les spécialistes.

Enfin, notons que des statistiques sur la lutte contre le trachome ont révélé au cours de la décennie passée que 40 à 45 millions de personnes dans le monde sont aveugles et 135 millions sont atteintes de déficiences visuelles, et ce alors même que 80 % des pertes de vision pourraient être évitées ou traitées, selon l'Organisation mondiale de la Santé (O.M.S.) et l'Organisation mondiale contre la Cécité.

Les deux organisations mondiales avaient proposé à cette époque aux gouvernements du monde des instruments "pour aider à prévenir et traiter des millions de cas de cécité".

Le Rénovteur, 06-07-2011




chinguitel

Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2020

Partenaires