Date: 24.11.2014  Heure: 15:54 GMT


Ajouté le : 28.11.2012 09:34

Nord Mali: Personne ne pourra contenir le désastre d’une guerre (Bel Moctar)

Khaled Ebou Al-Abbass, émir de la Katibat El Moulathamoune (Photo: ALAKHBAR)

Khaled Ebou Al-Abbass, émir de la Katibat El Moulathamoune (Photo: ALAKHBAR)

ALAKHABR (Gao) - "On peut éviter le déclanchement de la guerre, mais qui pourra contenir ses conséquences ou empêchera son élargissement dans d’autres zones?" s’interroge Khaled Ebou Al-Abbass, l’émir de la Katibat El Moulathamoune (la phalange des enturbannés) dans un entretien exclusif accordé à l’envoyé spécial de Alakhbar dans le nord du Mali.

Moctar Bel Moctar, alias Khaled Abou Abass, qui prône le dialogue avec les groupes jihadistes qui occupent le nord du Mali, reprend les propos, dit-il, d’un diplomate africain qui s’adressait aux européens : «Vous avait longtemps combattu en Afghanistan, et causé d’énormes d’dégâts pour, enfin, revenir dialoguer avec les Talibans. Pourquoi ne voulez-vous pas que les Africains négocient directement avec les groupes islamistes dans le nord du Mali pour éviter les ravages d’une nouvelle guerre

 

Pour le Jahidiste, il faut respecter le choix du peuple Azawad «d’appliquer la Charia islamique sur sa terre. C’est un choix clairement exprimé et de surcroit un droit naturel. Les mouvements locaux, Ansar Dine et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), qui parlent au nom des populations, ont aussi clairement demandé l’’application de la Charia. Tout pays maintenant qui tenterait d’imposer le contraire ou interviendrait dans l’Azawad serait considéré comme un oppresseur un agresseur qui s’attaquerait à un peuple musulman  appliquant la Charia sur son territoire».

 

La Katibat El Moulathamoune s’opposera, nous di Bel Moctar, à toute intervention contre l’application de la Charia. Elle  n’exceptera n’ont plus  de l’ingérence dans les affaires internes de l’Azawad. Et dans ce contexte, le jihadiste précise que les affrontements qui ont opposée son mouvement au MNLA, Mouvement national pour la libération de l’Azawad, se sont déroulés dans des circonstances exceptionnelles, une période précise et dans un espace  limité. Sinon la Katibat El Moulathamoune s’adhère à tout compromis, qui respecterait les principes de l’Islam, entre Ansar Dine, le Mujao et les tribus locales qui ont sollicité l’application de la Charia. Nous appelons également le MNLA à accepter l’application de la charia». 




Banner

Journée de sensibilisation sur le lavage des mains, par Le Club des Jeunes Journalistes

Hon Nkodo Dang Roger, 1er vice-président du Parlement panafricain, à la rencontre de Nouakchott

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2014

Partenaires