Banner

Date: 20.01.2021  Heure: 17:05 GMT


Ajouté le : 22.08.2011 17:31

Convention collective: le SMIG fixé à 30.000 UM

Le SMIG, salaire minimum de croissance, sera fixé,à partir du premier septembre prochain, à 30.000 ouguiyas, soit une hausse de 43% Il sera également objet de révision après tous les deux ans. C'est ce qui ressort de la convention collective signée entre le gouvernement, le patronnant et les représentants de 17 centrales syndicales, ce lundi au palais des congrès de Nouakchott.

Les trois parties sont également d'accords pour un allégement de 39 % de l'ITS, taxe sur les salaires, en 2012.

"Le patronnant et le syndicat seront associés à toute décision concernant le social. a affirmé, Kane Moctar de l'USTM. Les travailleurs seront aussi représentés au niveau des conseils d'administration de l'administration ou de certaines sociétés parapubliques. Nous avons décidé aussi de créer un cadre de concertation entre le patronnant, le gouvernement et le syndicat. Sans ce cadre, il y aura toujours de conflits entre les parties", a-t-il ajouté.

A l'occasion, la ministre de la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration , Maty Mint Hamady, a rappelé que la signature de la convention a abouti après seulement quatre mois de négociations. Ces résultats obtenus en un temps record, témoignent selon elle, d'une bonne supervision du premier ministre et de la sincérité des représentants des travailleurs et de leur esprit de dialogue. Un dialogue d'ailleurs que le gouvernement poursuivra pour une "stabilisation des relations professionnelles dans l'intérêt du travailleur et du patron, a-t-elle ajouté.

A la cérémonie, le gouvernement était représenté par le ministre des finances,Thiam Diombar et la ministre la Fonction Publique et de la Modernisation de l'Administration, Maty Mint Hamady. Le premier ministre était présent comme superviseur.

Le patronnant était représenté par son vice président, Abderrahmane Ould Omar.

Quant aux travailleurs, ils étaient représentés par Ould Beye, (CLTM) chef du groupe des travailleurs aux négociations, Abderrahmane Ould Boubou (UTM), Kane Moctar (USTM), Cheibani Bilal (USOTM) O Breika Mint Kabir (UNTM) et Sadva Ould Abderrahmane, (ULTM).

A noter qu'à l'entame de la cérémonie, les représentants des centrales syndicales CGTM et CNTM se sont retirés de la salle. Pour eux, les travailleurs n'étaient pas bien représentés lors des négociations collectives.




Banner

O. Mouloud : Certains utilisent l’épouvantail Aziz pour que rien ne change en Mauritanie

O. Waghf : Le retour politique d'un ancien président pourrait déstabiliser la Mauritanie

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2021

Partenaires