Date: 20.09.2018  Heure: 04:25 GMT


Ajouté le : 14.12.2013 10:38

Festival traversée Mauritanides: "Nous avons ancré la 4è édition dans l’actualité ", Bios Diallo

Bios Diallo, directeur artistique festival "Traversée Mauritanides"

Bios Diallo, directeur artistique festival "Traversée Mauritanides"

ALAKHBAR (Nouakchott)- Les rideaux sont tombés sur la 4è édition (2013) des Rencontres littéraires « Traversée Mauritanides » qui a regroupé en Mauritanie, du 8 au 13 décembre 2013, plusieurs auteurs venus d’Afrique et d’ailleurs.

Cette année, l’événement inscrit sur le thème: « Migration et voyage » était ancré dans l’actualité, dit son directeur artistique Bios Diallo. Il répond aux questions de Alakhbar.


Alakhbar: Qu’est-ce qui a caractérisé la 4è édition du festival : "Traversée Mauritanides "?


Bios Diallo: Ce qui a caractérisé cette 4ème édition des Rencontres littéraires Traversée Mauritanides c’est le fait d’avoir voulu encrer l’événement dans l’actualité. Cela explique le thème retenu cette année: « Migration et voyage ». Nous voulons, en effet, retenir l’attention sur les différents drames que nous avons connus avec l’immigration clandestine, avec des jeunes morts en Espagne, en Italie, sur la route vers le Maroc ou ailleurs,  parce qu’ils avaient envie de partir.

 

Différentes raisons motivent les migrants: Certains partent parce qu’ils ont un mal-être chez-eux et d’autres quittent pour des raisons d’ordre économique, politique ou parce qu’ils ont envie d’aller ailleurs et de découvrir d’autres choses.  Alors, nous avons axé l’événement là-dessus en faisant venir un panel d’auteurs qui ont écrit sur la migration, sur les voyages, sur la diversité du monde et sur la liberté de voyager et de camper ses origines et ses ambitions où l’on veut. Et nous avons obtenu tout de suite l’adhésion de l’Office de migration international.

 

Alakhbar: Que témoigne le fait que la Francophonie vous envoie son Prix des cinq continents 2013

 

Bios Diallo: La Francophonie a été là dès la première édition;  elle nous accompagne année après année et elle améliore son soutien parce qu’elle voit la crédibilité de l’événement.  Et cette année la Francophonie nous a envoyé le lauréat de son Prix des cinq continents qui s’appelle Amal Sewtohul et qui est de l’Ile Maurice. Son roman ( Made in Mauritius) parle de la migration: un groupe de clandestins chinois qui étaient arrivés dans un container et qui périront aussi.  Donc vous voyez  cela est lié au thème du festival : « Migration et voyage ».

 

Si la Francophonie nous a envoyé son prix c’est parce qu’il veut que les enfants s’intéressent davantage à la lecture et s’inspirent de ces auteurs comme Amal Sewtohul.  Je rappelle d’ailleurs que tous les auteurs qui travaillent sur la langue française et qui sont venus, nous les avons fait visiter les écoles, parce que c’est ça aussi les actions de la Francophonie: faire davantage véhiculer la langue française, mais avec un meilleur quotidien.  Et je trouve que les enfants s’intéressent davantage à la culture, à la lecture et à l’écriture. 

 

Alakhbar: Le festival s’intéresse-t-il seulement sur la  littérature francophone ?


Bios Diallo: Non, pas seulement sur la littérature francophone. Il y a aussi les autres littératures; nous avons fait des thématiques en langue arabe et favorisé des échanges autour des autres langues nationales par le biais de la soirée poétique que nous organisions tous les jours. Vous avez constatez vous-même que le festival Traversée mauritanides gagne davantage d’intérêt, car il devient un estival de proximité, parce que chaque année nous partons dans les écoles et chaque année nous sillonnons les quartiers périphériques et résidentiels.

 




chinguitel

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2018

Partenaires