Date: 19.08.2019  Heure: 16:04 GMT

Mauritanie : Ghazwani saura –il trouver une Nebroukha pour refaire Son éducation, notre Education ?

Cette question doit répondre aux enseignants qui retiennent plus le nom de Nebroukha que de ceux d'Aziz pendant ses 10 ans de règne..

Détails »


Mauritanie : Les grands défis du Président Ghazouani

Le discours de candidature du Président élu a été un moment fort qui a créé beaucoup d’espoirs avec la promesse d’une rénovation ambitieuse et juste ; ne laissant personne au bord du chemin.

Détails »


MAURITANIE : NOUS VOULONS LA PAIX MAIS AU PRIX DU DROIT DU PEUPLE

L'opposition sociale, populaire et droit de l'hommiste mauritanienne, représentée par le courant abolitionniste et ses alliés (le parti Sawab et le mouvement Touche Pas à ma Nationalité) vient de réaliser une nouvelle performance dans les urnes, comme d’habitude sans effusion de sang, ni violence, lors de l’élection du Président de la république, le 22 juin 2019.

Détails »


L’exécution des décisions de la Justice rendues contre l’Etat : nécessité d’une décision urgente

La justice, à côté des pouvoirs législatif et exécutif, fait partie des trois piliers sur lesquels repose notre système républicain. Pour tout litige, les justiciables s’adressent aux différentes juridictions (tribunaux de première instance, cours d’appels, cour suprême, etc.) afin d’obtenir gain de cause.

Détails »


Mauritanie : Un projet éducatif viable

Nous ne pouvons pas comprendre les problèmes de l’éducation sans au préalable analyser le curriculum auquel nous sommes soumis. Il compile à la fois différents aspects politique fondamentalement car c’est la locomotive, les lois, le plan d’action, les programmes d’éducation mais aussi des aspects plus apparents comme le contenu des matières et des enseignants peu bien formés etc...

Détails »


Les limites du système éducatif classique (SEC )

La démographie est une force, sous réserve de permettre à cette jeunesse d’accéder à l’éducation disait le Président Ouattara.

Détails »


Présidentielles 2019 : les réformes qui s’imposent

Notre pays se trouve aujourd’hui à quelques jours des élections présidentielles, prévues le 22 juin prochain. C’est l’occasion pour que tous les acteurs politiques, à la majorité comme à l’opposition, acceptent le fait qu’on soit à bord de la même embarcation, si elle chavire, à Allah ne plaise !, c’est tout le monde qui en paierait les pots cassés. Si, par contre, elle arrive à bon port, c’est tout le monde qui en tirerait profit.

Détails »


A propos de l’observation des élections de juin 2019

A moins des dix jours qui nous séparent encore du scrutin présidentiel prévu pour le 22 juin 2019, il se précise et se confirme pour s’imposer comme réalité têtue, les signes augurant l’absence totale d’un minimum de clarté électorale de nature à placer les candidats de l’opposition et leurs électeurs dans un état d’esprit tel que vainqueurs ou vaincus ils se consolent de l’avoir été d’une manière plus ou moins transparente. En effet

Détails »


L’école à l’image de son dirigeant

Ce qu’on attendait et qu’il en parle, d’une année scolaire abrège. Personne n’en parle sinon l’éducateur cupide qui réclame le paiement de ce mois de Juin. C’est un mois d’activités intenses pour l’école. L’occasion pour élèves et enseignants de faire le bilan de l’année scolaire.

Détails »


Devrais-je voter neutre aux élections 2019? A vous de juger!

Aujourd'hui à l'écoute des programmes des Candidats à la Présidence bien qu'aucun d'eux ne soit de ma classe pour n'avoir jamais aménagé gratuitement un ha aux populations démunies ou ouvert une école de brousse aux jeunes, je déplore leur indifférence au potentiel d'aménagement gratuit du terroir

Détails »





Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires