Date: 17.09.2019  Heure: 08:15 GMT


Ajouté le : 19.08.2014 15:59

Mauritanie: l’Armée arabise son administration

Le général O. Al-Ghazwani, chef d'état major des armées mauritaniennes.

Le général O. Al-Ghazwani, chef d'état major des armées mauritaniennes.

ALAKHHBAR (Nouakchott)- Désormais toutes les correspondances entres ses états majors ou entre ses unités se feront en langue arabe, a appris Alakhbar de hautes sources militaires.

La mesure exclue les correspondances internationales qui pourront se faire en d’autres langues en fonction des besoins.

La décision serait prise en conformité à l’article 6 de la constitution qui précise que l’Arabe est la langue officielle du pays. On peut lire dans le même article : « Les langues nationales sont l'arabe, le poular, le soninké et le wolof».

L’Arabe était la langue nationale et le Français la langue officielle dans les constitutions du 22 mars 1959 et du 20 mars 1961. La politique de l’arabisation va ensuite créer chez les Négro-africains un sentiment d’oppression culturelle, politique, économique et sociale.

En 1966 le vote d’une loi rendant l'étude de l'Arabe obligatoire dans l'enseignement secondaire avait fait descendre les élèves noirs dans la rue dénonçant le "racisme" et la "volonté d'arabiser le pays". La grève avait dégénéré à Nouakchott et à Rosso faisant 6 morts et une trentaine de blessés.

Et en avril 2010, des étudiants négro-mauritaniens ont décrié "l’arabisation complète", accusant le gouvernement d’être derrière cette arabisation.




chinguitel

Banner

Ibrahima Sarr déclare la guerre au système mauritanien

Nouvel hymne national de la Mauritanie

Le jeune Etat mauritanien, face à la guerre du Sahara –Archives

Retrouvez-nous sur Facebook


@FrAlakhbar

Agence d'information indépendante Alakhbar © 2019

Partenaires